La Tension

La Tension – Questionner la présence, provoquer des états de conscience

La présence. Perpétuellement questionnée au sein des arts, et tout particulièrement à travers les propos simultanéistes des avant-gardes historiques, est une notion temporelle et ontologique liée à l’instant, au présent, à l’infini, qui n’a cessé d’être au cœur des recherches depuis le début du vingtième siècle. Expérimentées à travers la performance, la sculpture, l’installation, les arts sonores…

La Tension – Journée d’étude

La Tension – Questionner la présence, provoquer des états de conscience

Mercredi 4 Mars 2020, Strasbourg, HEAR, auditorium (9h30 – 19h) & La Chaufferie à 21h

La présence. Perpétuellement questionnée au sein des arts, et tout particulièrement à travers les propos simultanéistes des avant-gardes historiques, est une notion temporelle et ontologique liée à l’instant, au présent, à l’infini, qui n’a cessé d’être au cœur des recherches depuis le début du vingtième siècle. Expérimentées à travers la performance, la sculpture, l’installation, les arts sonores…

Ces problématiques ont engendré des formes, des concepts, des dispositifs et des actes de compositions qui ont mis en évidence des volontés d’interroger nos affects, nos écoutes et nos réflexions. À l’orée d’une époque et de ses bouleversements multiples, cette journée d’étude sera aussi un temps d’interrogations autour de l’importance des recherches expérimentales dans les arts contemporains.

Une journée d’étude du groupe de recherche Espaces sonores, coordonnée par Yvan Etienne en collaboration avec Joachim Montessuis, Tom Mays et Gérard Starck.


Programme

Journée d’étude – matin (auditorium)
9h30 – Introduction
9h45 – Martin Bakero 
Poésie Acousmantike
10h30 – Carol Robinson
Les subtilités
11h15 – Jean Marc Vivenza
Phénoménologie du son et ontologie métaphysique
12h – Table ronde
12h45 – Pause

Journée d’étude – après-midi (auditorium)
14h15 – Thomas Ankersmit
Perceptual geography: psychoacoustic phenomena and the music of Maryanne Amacher
15h – Elena Biserna
Performances ambulatoires. Réécrire, s’approprier, « présencier » les territoires sonores
15h45 – Véronique Pérriol
Henry Flynt : Une nouvelle musique ethnique à la recherche d’états de conscience
16h30 – Table ronde

Concerts (La Chaufferie)
21h – Carol Robinson / Martin Bakero / Jean Marc Vivenza (diffusion) /  Thomas Ankersmit

télécharger le programme :


Invité·e·s

Thomas Ankersmit
La géographie perceptuelle : des phénomènes psychoacoustiques et la musique de Maryanne Amacher(Conférence en anglais)
Thomas Ankersmit est un musicien et artiste du son qui vit entre Berlin et Amsterdam. Il joue du synthétiseur Serge Modular, en live et en studio, et collabore avec des artistes comme Phill Niblock et Valerio Tricoli. Sa musique, sous labels Shelter Press, PAN et Touch, aux sonorités complexes, et à la puissance électrique brute offre une expérience sonore à la fois spatiale et extrêmement physique. Les phénomènes acoustiques tels les infrasons et les oto-émissions acoustiques (sons émanant de l’intérieur de la tête, générés par les oreilles) jouent un rôle central dans son travail, de même qu’un détournement délibéré et créatif de son matériel.
thomasankersmit.net

Martin Bakero
Poésie Acousmantike
Martin Bakero est un poète sonore aux multiples facettes et provenances. Il s’est toujours intéressé à la poésie, à la musique, l’acte, et la folie, des domaines intimement mêlés dans ses diverses pratiques, qu’il destine toutes à explorer les frontières entre le son et le sens, entre la musique et la poésie. Il s’intéresse à la situation humaine dans l’espace, à comment la vie et l’art peuvent se développer dans l’espace de la voix. Ainsi il a participé dans des recherches en astrobiologie et psychiatrie.
www.therapoetics.orgt

Elena Biserna
Performances ambulatoires. Réécrire, s’approprier, « présencier » les territoires sonores
Elena Biserna est historienne de l’art et commissaire. Elle est chercheuse associée à l’UMR PRISM (AMU/CNRS) et à l’équipe TEAMeD (Université Paris 8). Ses recherches portent sur l’interdisciplinarité en art, l’écoute, les arts sonores, les pratiques artistiques « situées » et leurs relations aux dynamiques urbaines, aux processus socioculturels, à la sphère publique et politique. Elle a enseigné dans diverses institutions européennes, ses écrits ont paru dans des publications internationales (Les Presses du Réel, Mimesis, Le Mot et le Reste, Errant Bodies Press, Amsterdam University Press, Cambridge Scholar, etc.) et des revues spécialisées.
Elle co-dirige la rubrique wi watt’heure de Revue & Corrigée avec Carole Rieussec, co-organise le séminaire Pratiques de l’écoute, écoute de pratiques à l’IMéRA Marseille et la série La Membrane. Elle a collaboré avec diverses organisations internationales en tant que curatrice.

Véronique Pérriol
Henry Flynt : Une nouvelle musique ethnique à la recherche d’états de conscience
Véronique Perriol est directrice artistique et docteure en histoire de l’art contemporain. Elle s’est spécialisée sur Fluxus et l’art conceptuel et a soutenu, à la Sorbonne en 2006, une thèse ayant pour titre : Conceptions du langage verbal en art. De Fluxus à l’art conceptuel. Elle a publié des textes sur les artistes Fluxus, les artistes de l’art conceptuel et sur la poésie expérimentale. Après avoir enseigné l’histoire de l’art, elle a travaillé en galerie d’art à Paris. Elle se consacre au commissariat d’exposition, à la direction artistique (au sein d’IM) et à l’écriture. Elle est en train d’achever un livre qui porte sur l’œuvre artistique et musicale d’Henry Flynt, mais aussi sur son engagement politique. Actuellement, elle poursuit ses recherches sur l’interdisciplinarité et sur les pratiques expérimentales que cela soit en poésie, en art ou en musique.

Carol Robinson
Les subtilités
Carol Robinson est une compositrice et clarinettiste franco-américaine. Elle se produit dans les grandes salles et festivals internationaux (Festival d’Automne, MaerzMuzik, Archipel, RomaEuropa, Wien Modern, CTM Berlin, Geometry of Now, Crossing the Line, Huddersfield…), et joue avec des musiciens de divers horizons. Férue de l’improvisation, elle collabore régulièrement avec des chorégraphes, des vidéastes, des photographes et des plasticiens de toute sorte.
Auteure d’une cinquantaine d’œuvres, elle a commencé à composer en écrivant ses propres spectacles de théâtre musical qui ont été montés en France, en Allemagne et en Suisse. Dernièrement, elle écrit Mr Barbe bleue, un opéra de poche destiné à un ensemble baroque. Fascinée par les possibilités qu’offre la musique électronique, notamment le traitement en temps réel, Carol Robinson a conçu de nombreuses pièces en la mariant avec des sons acoustiques. Son utilisation des processus aléatoires est une de ses singularités. Trois de ces œuvres électroacoustiques (Nacarat pour guitare électrique, Black on Green pour contrebasse et Les si doux redoux pour cor de basset) sortiront prochainement chez MODE RECORDS à New York. Formée comme musicienne classique, et diplômée du Conservatoire d’Oberlin aux États-Unis, elle vient en France pour approfondir sa pratique de la musique contemporaine grâce à une bourse H. H. Wooley.
www.carolrobinson.net

Jean Marc Vivenza
Phénoménologie du son et ontologie métaphysique
Jean-Marc Vivenza est un essayiste, musicologue et philosophe français. Il fut compositeur, chercheur en électroacoustique et théoricien du « bruitisme futuriste », proposant de nombreux travaux originaux à forte intensité sonore et compositions bruitistes qui ont été présentés sur le plan international entre les années 1979 et 1999. Il s’oriente ensuite vers l’ésotérisme, étudiant notamment le penseur bouddhiste indien Nāgārjuna, l’œuvre de René Guénon, et des auteurs tels que Jacob Boehme.
rotorelief.com


Voir événement agenda de la HEAR

Gestes – Concert 2

Deux concerts dans le cadre de la thématique et de la journée d’études Gestes, le 7 mars 2019.

Vidéo promo d’extraits autour de la thématique Gestes :concerts 1 et 2
avec citations de la journée d’étude et la table ronde…

Concert 2

Le corps-instrument

HEAR, Auditorium à 21h

Thierry De Mey – Musique de tables (1987), Pour trois percussions
Percussions de Strasbourg, interprètes : François Papirer, Enrico Pedicone et Rémi Schwartz

Atau Tanaka – Trois pièces pour électromyogramme
1 – Le Loup, Atau Tanaka, interprète

Thierry De Mey – TIPPEKE (1996), Musique de film pour violoncelle et électronique
David Poro, interprète

Atau Tanaka – Trois pièces pour électromyogramme
2 – Lifting, Atau Tanaka, interprète

Thierry De Mey – Silence Must Be (2002), Pour chef solo
Percussions de Strasbourg, interprète : Enrico Pedicone

Atau Tanaka – Trois pièces pour électromyogramme
3 – Myogram, Atau Tanaka, interprète

Coordination

Tom Mays, Gérard Starck et le groupe
de recherche Espaces Sonores de la HEAR

Partenariat et coproduction :

  • Les Percussions de Strasbourg
  • GRAME Centre National de Création Musicale
  • le Shadok
  • la Région Grand Est

Photos du concert

Photos des répétitions

Programme

cliquer pour ouvrir le programme

Gestes – Concert 1

Deux concerts dans le cadre de la thématique et de la journée d’études Gestes, le 7 mars 2019.

Vidéo promo d’extraits autour de la thématique Gestes : concerts 1 et 2
avec citations de la journée d’étude et la table ronde…

Concert 1

Musique et son par le mouvement et le geste

Restitution de l’atelier de création Light Wall System par les étudiants de la HEAR. Le Shadok, Plateau (étage 1) de 18h à 19h

Bâton
Lina Chaillou, composition sonore
Anton Grandcoin, lecture texte
Inès Guelfucci, performance

Monomaniable
Salvatore Iaia, composition sonore
Clémence Millet, chant

À vos cartes
Salim Hilali, performance
Jad El Khechen, composition sonore

Jouer-rejouer
Nils Boyny, synthétiseur
Marcelo Leal, contrebasse
Éloïse Renaud, performance

Light Wall System : un mur de lumière traverse l’espace et capte les mouvements du corps pour produire du son – un dispositif d’interaction où les gestes deviennent musique et le corps un instrument à part entière.

Jean Geoffroy et Christophe Lebreton, concepteurs de LWS en collaboration avec GRAME Centre National de Création Musicale, encadrent des étudiants de la HEAR au Shadok pour poursuivre des projets de création et présenter ici des pièces de petites formes qui s’articulent dans un espace où la lumière, le son et le corps demeurent inséparables.

Photos du concert

Programme

cliquer pour ouvrir le programme

Lien : Annonce dans l’agenda du Shadok

Physique(s) du son – journées d’études

28-29 mars 2018 

Le groupe de recherche Espaces Sonores de la HEAR initie deux journées d’études pour se familiariser avec différentes approches et concepts autour de la physicalité du son et ses implications artistiques autant que philosophiques. 

De l’acoustique à la psychoacoustique, de la physicalité du son à la méta-physique du son et de l’art, un parcours ponctué par 3 thématiques et discussions tentera d’éclairer et de questionner l’objectivité et la subjectivité de notre rapport à la réalité matérielle physique et plastique du son. Une première journée est consacrée à des workshops suivis de concerts, la deuxième journée rassemble 6 conférences/ discussions. 

Coordination : Joachim Montessuis et le groupe de recherche Espaces Sonores de la HEAR.

Conférenciers :

  • Michèle Castellengo – Directrice de recherche émérite au CNRS
  • Horia Cosmin Samoïla – Artiste et chercheur
  • Anne Gillis – Artiste
  • Olivier Manaud – Chercheur CNRS
  • Romain Perrot – Musicien bruitiste
  • Thomas Tilly – Musicien
  • Janneke Van Der Putten – Artiste-performeuse
  • Juliette Volcler – Chercheuse indépendante
cliquer pour ouvrir le programme

Vidéo performance réstitution du workshop Janneke Van Der Putten :

Photos workshop, performance / concert :

Photos journée d’étude :

Résonances Electriques

Temps fort / festival musiques électroacoustiques

8-16 Nov. 2016 

Musique et arts sonores, technologies électroniques et numériques – durant 9 jours, créations et œuvres du répertoire : acousmatique, musique mixte, temps réel, art sonore, musique visuelle, instruments augmentés, lutherie électronique, projection sonore, cinéma pour l’oreille, spatialisation 3D… 

A la Cité de la musique et de la danse, au Shadok et à l’Université de Strasbourg, compositeurs, artistes et chercheurs se sont réuni pour une série de concerts, d’ateliers, de séminaires et de rencontres, avec comme invités d’honneur Jean-Claude Risset (Marseille) et Robert Normandeau (Montréal) pour partager musiques, techniques, réflexions et expertises, à la fois pour un public en pleine découverte et pour des professionnels et étudiants qui viendront de toute la France. 

C’est également durant Résonances électriques qu’a eu lieu les Journées nationales de la composition électro-acoustique de l’AECME, consacrées à des rencontres entre les professeurs et étudiants des classes électroacoustiques de France afin de réfléchir à la pédagogie de la composition électroacoustique. 

Résonances électriques, du 8 au 16 novembre, s’est prolongé au Shadok jusqu’au 10 décembre avec l’exposition « Vides Partagés » qui a réuni étudiants de la HEAR et artistes invités. 

Le site de Résonances Electriques

La plaquette :

cliquer pour ouvrir la plaquette

De l’Espace Sonore

Exposition De l’espace sonore, vernissage samedi 12 avril 2014 à 20h à l’espace Pont Culture de Bruxelles.


Installation sonore, l’exposition De l’espace sonore reprend la Sound Space Timeline publiée par la Haute école des arts du Rhin dans le dernier numéro de sa revue TACET. Nécessairement lacunaire, cette chronologie vise moins à répertorier l’ensemble des recherche qui se sont intéressés à l’espace sonore qu’à détecter comme à l’aide d’un sonar, le déplacement de ses lignes de fuite ondulatoires. Sous sa forme installation, il s’agit d’en écouter la projection sonore et les réverbérations in situ. L’espace d’exposition fait ici office de casse de résonance.

Le vendredi 2 mai à 20h30, les étudiants de la Haute école des arts du Rhin présentent leurs derniers travaux en art sonore. Suite de pièces sonores, ce concert viendra en marge de l’exposition illustrer les recherches et production des étudiants de la Haute école des arts du Rhin.

Photos concert étudiants :

TRANSE(S)

Colloque – Performances – Concerts – Workshops
12 au 16 Novembre 2012

Workshops

Ryan Jordan, Do It Yourself Hypnosis and Hallucination Machines workshop – Jeudi 15

Yann Gourdon, Résonance (une proposition de Sonic / Yvan Etienne) Du lundi 12 au jeudi 15

Jeudi 15 novembre Projection
18h – Charlemagne Palestine
The Golden Sound (France, 2011, 70’). Un documentaire de la réalisatrice Anne Maregiano en présence de Charlemagne Palestine. Auditorium

Concert Charlemagne Palestine
20h30 (ouverture des portes à 20h)
concert à l’orgue
Cathédrale de Strasbourg


vendredi 16 novembre
Colloque, de 9h45 à 19h :

De 9h45 à 13h – Avec : Charlemagne Palestine – Jean During –
Caterina Pasqualino-Régis – Michel Giroud – Yvan Etienne & Yann Gourdon

De 14h30 à 19h – Avec : Jeremy Narby – Frank Rynne – Rudolf Eb.er – Margaret Dewys – Julien ottavi – Philippe Lepeut.

Modération : Joachim Montessuis & Philippe Lepeut – Auditorium


Performances, de 20h30 à 01h :

Jean During & Familia – Musique de transe, de dévotion et/ou de guérison du Baloutchistan (Sud Iran Pakistan). Viole sorud, avec accompagnement de luth rythmique.

Yann Gourdon & Yvan Etienne – Le Verdouble : duo de vielle à roue.

Gaël Segalen – Magaio Egregore, projection sonore immersive (8+4 points). Rituel électronique de mise en vortex/transe
du monde sonore des villageois de Nodar (Portugal).

Michel Giroud – Transe Koyote-Gerwulf (fondateur de S.D.F. : Sacrés Secrets Derviches Faucheurs).

Rudolf Eb.er – Audio art psycho-actif – performance post-post-actionniste autrichienne de kung-fu vocal et bruitiste.

Ryan Jordan – Possession Trance. 4093 synths avec capteurs de lumière attachés à des stroboscopes et machine à fumée.

Snow Crash (Julien ottavi & Joachim Montessuis) – Chanteurs transe modernes & voodoo noise.

Lives étudiants : Camille Lapouge, Paul Boudeau, Kaya Tasman et les étudiants Art Hors format

Dreamachines de Brion Gysin sur place.