Résonances Electriques

Temps fort / festival musiques électroacoustiques

8-16 Nov. 2016 

Musique et arts sonores, technologies électroniques et numériques – durant 9 jours, créations et œuvres du répertoire : acousmatique, musique mixte, temps réel, art sonore, musique visuelle, instruments augmentés, lutherie électronique, projection sonore, cinéma pour l’oreille, spatialisation 3D… 

A la Cité de la musique et de la danse, au Shadok et à l’Université de Strasbourg, compositeurs, artistes et chercheurs se sont réuni pour une série de concerts, d’ateliers, de séminaires et de rencontres, avec comme invités d’honneur Jean-Claude Risset (Marseille) et Robert Normandeau (Montréal) pour partager musiques, techniques, réflexions et expertises, à la fois pour un public en pleine découverte et pour des professionnels et étudiants qui viendront de toute la France. 

C’est également durant Résonances électriques qu’a eu lieu les Journées nationales de la composition électro-acoustique de l’AECME, consacrées à des rencontres entre les professeurs et étudiants des classes électroacoustiques de France afin de réfléchir à la pédagogie de la composition électroacoustique. 

Résonances électriques, du 8 au 16 novembre, s’est prolongé au Shadok jusqu’au 10 décembre avec l’exposition « Vides Partagés » qui a réuni étudiants de la HEAR et artistes invités. 

Le site de Résonances Electriques

La plaquette :

cliquer pour ouvrir la plaquette

Space is the Plate

Workshop Space is the Plate – Nov. 2016 – Sonic Hear Mulhouse

La réverbération, phénomène naturel, est aussi est un effet acoustique utilisé depuis l’antiquité jusqu’à la musique populaire d’aujourd’hui, tous styles confondus. Au fil du temps de nombreuses techniques sont apparues pour simuler des espaces. Nous proposons d’explorer quelques unes de ces techniques. Il s’agit, assez logiquement, d’une collaboration entre les ateliers volume et son (O. Létang / B. Jeannin / Y. Etienne) : pour créer ces effets il faut projeter des sons à travers une surface solide, un ressort ou une pièce vide pour les faire muter et récupérer leurs échos. Il y aura donc une approche des matériaux, de l’électronique simple, et du son dans des espaces réels ou simulés.

*Ou le croisement de Sun Ra et de la plate reverb.

Live Cinéma Animé

21 avril 2016 
Strasbourg, Le Shadok

Dans le cadre d’un workshop au Shadok, les étudiants en arts plastiques et musique ont exploré la performance de Live Cinéma animé avec l’artiste Stéphanie Cadoret. 

La particularité de cette performance d’animation en direct est de fabriquer les images en même temps qu’elles sont projetées. 

Bénéficiant d’une parenté avec la musique visuelle, la performance d’animation intègre également la musique en direct, provoquant la rencontre, la stimulation et la collaboration entre des plasticiens et des musiciens, afin d’interroger la notion de performance audiovisuelle. 

Workshop animé par Stéphanie Cadoret et Antoine Spindler

Martin Howse – Voiced Detection

Workshop Martin Howse – Voiced / Detection – Janvier 2016

« The pick was [then] used to hammer on the surface, and by this means,

the Angle Ditch was discovered. The sound produced by hammering on an excavated part is much deeper than on an undisturbed surface, a circumstance worth knowing when exploring a grass-grown downland, though not applicable to cultivated ground. »

-[Augustus Pitt Rivers. Excavations in Cranborne Chase. Volume IV. 1895]

Sound can be conceived as the expression of material undergoing specific physical stresses. As the earth is tapped with the back of the shovel, or as the cast metals of rail tracks are subjected to immense forces by the wheels of an arriving high speed train, information is revealed concerning the often less than visible strains and molecular interactions of the material world. It’s a strictly epistemological investigation, equally providing forensic material concerning an immaterial, invisible world; material for a certain psychic detective seeking to make sense of the world and give voice to another. Following Pitt Rivers, this sonic archaeology can be summarised as excitation followed by detection.

During the workshop participants will learn to:
– practically stage classical EVP detection experiments (Juergenson, Raudive and beyond)
– build devices to play back and decode surface marks and inscriptions
– make audible fluctuations in laser light and electrochemical reactions
– translate ultrasonic impulses to the audio range
– work with the active construction of electromagnetic emissions

TRANSE(S)

Colloque – Performances – Concerts – Workshops
12 au 16 Novembre 2012

Workshops

Ryan Jordan, Do It Yourself Hypnosis and Hallucination Machines workshop – Jeudi 15

Yann Gourdon, Résonance (une proposition de Sonic / Yvan Etienne) Du lundi 12 au jeudi 15

Jeudi 15 novembre Projection
18h – Charlemagne Palestine
The Golden Sound (France, 2011, 70’). Un documentaire de la réalisatrice Anne Maregiano en présence de Charlemagne Palestine. Auditorium

Concert Charlemagne Palestine
20h30 (ouverture des portes à 20h)
concert à l’orgue
Cathédrale de Strasbourg


vendredi 16 novembre
Colloque, de 9h45 à 19h :

De 9h45 à 13h – Avec : Charlemagne Palestine – Jean During –
Caterina Pasqualino-Régis – Michel Giroud – Yvan Etienne & Yann Gourdon

De 14h30 à 19h – Avec : Jeremy Narby – Frank Rynne – Rudolf Eb.er – Margaret Dewys – Julien ottavi – Philippe Lepeut.

Modération : Joachim Montessuis & Philippe Lepeut – Auditorium


Performances, de 20h30 à 01h :

Jean During & Familia – Musique de transe, de dévotion et/ou de guérison du Baloutchistan (Sud Iran Pakistan). Viole sorud, avec accompagnement de luth rythmique.

Yann Gourdon & Yvan Etienne – Le Verdouble : duo de vielle à roue.

Gaël Segalen – Magaio Egregore, projection sonore immersive (8+4 points). Rituel électronique de mise en vortex/transe
du monde sonore des villageois de Nodar (Portugal).

Michel Giroud – Transe Koyote-Gerwulf (fondateur de S.D.F. : Sacrés Secrets Derviches Faucheurs).

Rudolf Eb.er – Audio art psycho-actif – performance post-post-actionniste autrichienne de kung-fu vocal et bruitiste.

Ryan Jordan – Possession Trance. 4093 synths avec capteurs de lumière attachés à des stroboscopes et machine à fumée.

Snow Crash (Julien ottavi & Joachim Montessuis) – Chanteurs transe modernes & voodoo noise.

Lives étudiants : Camille Lapouge, Paul Boudeau, Kaya Tasman et les étudiants Art Hors format

Dreamachines de Brion Gysin sur place.